Voici des photos de voyage (2 semaines) en Birmanie (Myanmar) en février 2017.

 

3_Bagan_DSC_9671

 

Pour une découverte de la Birmanie, le trajet a été le suivant : arrivée à Mandalay, visite de la région et des anciennes capitales alentours ; région de Monywa ; région de Bagan ; région du Lac Inle ; un peu de repos en bord de mer à Ngapali (pas de photo de plage ici mais pour les amateurs de farniente la plage est belle, l'eau limpide et le littoral pas encore défiguré !) ; enfin la grande pagode de Shwedagon à Yangon (Rangoon) avant de repartir.

La Birmanie est une destination particulièrement intéressante en ce moment : le pays s'ouvre au tourisme. Le régime politique est, disons "mixte", fait de coexistence de l'armée (le régime militaire a été dur depuis les années 1950) et d'une démocratie naissante, incarnée par la figure d'Aung San Suu Kyi, Prix Nobel de la Paix, fille de l'une des figures de la décolonisation (la Birmanie était colonie Britannique), parvenue après des années d'assignation à résidence au "pouvoir" après plusieurs élections. "Pouvoir" partagé dans les faits avec l'armée (elle ne peut être Présidente du fait d'une disposition de la Constitution...), situation délicate à manoeuvrer, d'autant que divers conflits inter ethniques perdurent aux frontières birmanes, en premier lieu entre bouddhistes et musulmans aux abords de la frontière avec le Bangladesh.

La Birmanie est dit-on le pays qui concentre le plus de monuments bouddhistes au monde. La figure de Bouddha est omniprésente et la culture bouddhiste imprègne profondément les actions "des gens" (toujours difficile de généraliser...). Dans le Bouddhisme il convient de progresser d'une vie à l'autre (concept de réincarnation) et, pour cela, de pratiquer des bonnes actions, au service des autres. La culture du dévouement est ainsi très prégnante : on vous rend service (sans attendre un billet en retour) dès que possible, et l'intégration de cette culture est telle qu'on ne sent pas de calcul mais une réelle spontanéité. Encore une fois, la généralisation est trop facile ; mais le "niveau moyen de gentillesse / dévouement / intérêt spontané" rencontré sur place est étonnant ; on a envie de dire : pourvu que ça dure au vu du tourisme croissant (pour le meilleur et pour le pire ?).

D'un point de vue économique, on sent la Birmanie fragile : éveil au tourisme donc, secteur agricole développé (heureusement des terres fertiles existent en de larges régions, permettant des cultures variées), secteur tertiaire émergent... et industrie faible créant des liens de dépendance vis-à-vis d'autres pays comme la Chine au premier chef.

La Birmanie, fragile économiquement, s'ouvrant enfin, sa population attachante et sincèrement curieuse, mais aussi patchwork multi-ethnique toujours à haut risque... et son patrimoine passionnant... A suivre...

En attendant, voici (enfin) un petit florilège de photos... Cliquez sur les photos pour les agrandir !

Une procession traditionnelle à Mandalay pour débuter : 

1_Mandalay_DSC_8140

1_Mandalay_DSC_8154

1_Mandalay_DSC_8167

1_Mandalay_DSC_8169

Visite (passionnante) d'un monastère bouddhiste à Mandalay...

1_Mandalay_DSC_8188

1_Mandalay_DSC_8193 

Une petite rubrique "spiritualité" pour ceux que ça intéresse : pour mémoire le Bouddha signifie 'l'éveillé", c'est un titre donné au Prince Siddharta Gautama, personnage historique ayant vécu aux alentours de -600 / -500 av JC et qui, après avoir pris conscience du triple problème de la maladie, de la vieillesse et de la mort a renoncé à son statut de Prince pour chercher à se libérer de la hantise de ces 3 difficultés humaines. Il a cherché diverses voies, jusqu'à l'ascèse lui ayant fait frôler la mort, avant de connaître donc "l'éveil", sorte d'état de grâce, de conscience profonde de ce que serait l'être humain au sein de la Nature, des causes de ses souffrances et des moyens de s'en libérer.

Un point notable : le Bouddha a exprimé le fait que son "éveil" ne relevait nullement d'une quelconque intervention surnaturelle mais était permise à tout être humain. Le Bouddhisme de ce point de vue ne relève pas d'une "religion" (au sens des 3 monothéismes ou de l'hindouisme par ex.) mais plutôt d'une sorte de "philosophie" pratique. Le Bouddha n'a jamais demandé à être vénéré ni en tant que Dieu (qu'il n'était pas) ni en tant que personne : son message a été d'inciter chacun à faire de lui-même sa propre investigation intérieure pour se poser quelques questions de fond et tenter d'y répondre par lui-même.

Comme bien souvent dans ces cas, ce qui est arrivé est largement le contraire de ce que le Bouddha espérait et préconisait puisqu'il est aujourd'hui souvent vénéré comme un Dieu et qu'un fétichisme est largement répandu : on adore des statues (certes souvent magnifiques, parfois totalement "kitsch") du Bouddha, on lui demande tout et n'importe quoi, bref on fait le contraire de ce qu'il indiquait : chercher en soi et non vénérer une image ou reproduire un dogme venu de l'extérieur.

1_Mandalay_DSC_8209

L'artisanat est très développé (et de grande qualité) autour du bois, du marbre, de la laque, de la sculpture sur argent et cuivre, du jade, des ombrelles, du tissage... et des cigares !

1_Mandalay_DSC_8272

1_Mandalay_DSC_8278

1_Mandalay_DSC_8285

1_Mandalay_DSC_8304

1_Mandalay_DSC_8318 

La pagode Mahamuni entièrement recouverte de feuilles d'or...

1_Mandalay_DSC_8331

1_Mandalay_DSC_8373

1_Mandalay_DSC_8386 

Toucher telle partie du corps de ces effigies sacrées est censé faciliter une guérison...

1_Mandalay_DSC_8403 

Le monastère Shwenandaw :

1_Mandalay_DSC_8429

1_Mandalay_DSC_8432

1_Mandalay_DSC_8455 

Sur la photo suivante : il ne s'agit pas d'une forme de maquillage mais de la crème solaire locale faite artisanalement à base d'arbre de "tanaka". Tous les enfants et jeunes adultes (et adultes parfois) se protègent ainsi le visage des ardeurs du soleil.

1_Mandalay_DSC_8496 

Site de Kuthodaw, dit "le plus grand livre du monde" : 729 plaques de marbre gravées d'enseignements du Bouddha sont conservées dans autant de petits stupas... Impressionnant.

1_Mandalay_DSC_8517

1_Mandalay_DSC_8542-Panorama

La pagode Kyautawgyi, un peu, euh... kitsch ?

1_Mandalay_DSC_8552

1_Mandalay_DSC_8556 

Le monastère Shwe Kyin à l'heure de la prière du soir (un peu plus bas)

1_Mandalay_DSC_8571

1_Mandalay_DSC_8592

1_Mandalay_DSC_8610 

Scènes de marché... et de processions à Mandalay :

1_Mandalay_DSC_8632

1_Mandalay_DSC_8715

1_Mandalay_DSC_8718

1_Mandalay_DSC_8732

1_Mandalay_DSC_8736-Modifier 

Nous avons eu la chance de pouvoir saisir quelques scènes "de tous les jours" dans une école tenue par des moines : foot pour les hommes, saut à la corde et espiègleries chez les jeunes nonnes (en rose), éducation en bande dessinée des jeunes novices...

1_Mandalay_DSC_8769

1_Mandalay_DSC_8771

1_Mandalay_DSC_8774 

La pagode U Min Thone Sae...

1_Mandalay_DSC_8789

1_Mandalay_DSC_8792

1_Mandalay_DSC_8803

Sur la colline de Sagaing (proche de Mandalay)...

1_Mandalay_DSC_8827

Ava (actuellement Innwa), ancienne capitale royale proche de Mandalay :

1_Mandalay_DSC_8845

1_Mandalay_DSC_8874

1_Mandalay_DSC_8928

1_Mandalay_DSC_8930

1_Mandalay_DSC_8947 

Le célèbre pont U Bein au coucher du soleil, proche d'Amarapura également ancienne capitale royale :

1_Mandalay_DSC_8969

1_Mandalay_DSC_8992-Panorama

1_Mandalay_DSC_9026

1_Mandalay_DSC_9044-Modifier 

On passe de la région de Mandalay à celle de Monywa. Ici le site de la pagode Boditahtaung :

2_Moniwa_DSC_9080

2_Moniwa_DSC_9087 

Les grottes de Po Win Taung : un site fantastique constitué de... près de 500 grottes creusées par l'homme au 15ème siècle et qui abritent plus de 2500 représentations du Bouddha.

Au passage : d'où vient donc le visage du Bouddha ? Il est certes (très) variable selon les siècles et les lieux, mais comment et par qui a-t-il été originellement conçu ? Il semble admis depuis le début du 20ème siècle que dans les premiers siècles du Bouddhisme on ne représentait pas le Bouddha : lui-même avait expliqué qu'il n'était pas du tout censé être un objet de vénération, alors pourquoi le représenter ? Et pourtant, plusieurs siècles plus tard (vers le 1er siècle ap. JC ?), des représentations du Bouddha apparaissent, qu'on appelle "art gréco-bouddhiste" ou "art du Gandhara" : le visage du Bouddha est littéralement inventé selon des canons esthétiques d'inspiration... grecque, apollinienne (!), passée au tamis d'influences locales... Bref : le Bouddha ne ressemblait peut-être (sans doute) pas du tout à son image, en revanche son image a été conçue de manière syncrétique comme "fusion" des canons esthétiques amendés au fil des siècles (on peut faire toute une analyse de la "féminisation" du corps et du visage du Bouddha, comme nous en a entretenus un passionnant guide à Yangon), sur une base initiale... occidentale !

2_Moniwa_DSC_9136

2_Moniwa_DSC_9151

2_Moniwa_DSC_9172

2_Moniwa_DSC_9174

2_Moniwa_DSC_9182

2_Moniwa_DSC_9188

2_Moniwa_DSC_9190

2_Moniwa_DSC_9202

2_Moniwa_DSC_9226

2_Moniwa_DSC_9227 

La pagode Thanbodday, dite "aux 500 000 Bouddhas"...

2_Moniwa_DSC_9262

2_Moniwa_DSC_9267

2_Moniwa_DSC_9281 

On change de région : arrivée à Bagan. Bagan, ancienne capitale royale, est aujourd'hui constituée de "new Bagan", son marché, ses hôtels etc., et de "old Bagan", site historique de 40 km2 concentrant environ 2 700 (!) temples, stupas et pagodes érigés entre le 11ème et le 13ème siècles : concentration unique au monde de monuments bouddhistes.

3_Bagan_DSC_9325

3_Bagan_DSC_9341

3_Bagan_DSC_9347

3_Bagan_DSC_9369

3_Bagan_DSC_9380

3_Bagan_DSC_9385

3_Bagan_DSC_9386 

La plus grande pagode de Bagan : Shwezigon.

3_Bagan_DSC_9399

3_Bagan_DSC_9405 

Artisanat de gravure sur laque...

3_Bagan_DSC_9421

3_Bagan_DSC_9444

3_Bagan_DSC_9445

3_Bagan_DSC_9475

3_Bagan_DSC_9517

3_Bagan_DSC_9587

3_Bagan_DSC_9627-Modifier

3_Bagan_DSC_9656

3_Bagan_DSC_9671

3_Bagan_DSC_9712

3_Bagan_DSC_9723 

Pagode Ananda (toujours à Bagan)... 

3_Bagan_DSC_9743

3_Bagan_DSC_9746 

Figure suivante "classique" du Bouddha se coupant les cheveux en signe de renoncement à son statut princier pour chercher "autre chose".

3_Bagan_DSC_9756

3_Bagan_DSC_9765

3_Bagan_DSC_9777

3_Bagan_DSC_9798

3_Bagan_DSC_9803 

Arrivée dans la région du lac Inle. Ici l'artisanat (habile !) des ombrelles et parasols...

4_Inle_1_DSC_9818

4_Inle_1_DSC_9823

4_Inle_1_DSC_9824 

Monastère Shwe Yan Pyay :

4_Inle_1_DSC_9826

4_Inle_1_DSC_9832 

Travail remarquable sur du verre :

4_Inle_1_DSC_9846

4_Inle_1_DSC_9849

4_Inle_1_DSC_9852

4_Inle_1_DSC_9860 

Paysages du Lac Inle...

4_Inle_1_DSC_9881

4_Inle_1_DSC_9884

4_Inle_1_DSC_9932

4_Inle_1_DSC_9949

4_Inle_1_DSC_9988

5_Inle_2_DSC_0018

5_Inle_2_DSC_0046 

A force de coller des feuilles d'or sur des Bouddhas, on a du mal à les reconnaître...

5_Inle_2_DSC_0072 

Artisanat du tissage de soie, de fibres de lotus...

5_Inle_2_DSC_0088

5_Inle_2_DSC_0114 

Le magnifique site d'Indein (toujours près du lac Inle) :

5_Inle_2_DSC_0117

5_Inle_2_DSC_0127

5_Inle_2_DSC_0147

5_Inle_2_DSC_0149

5_Inle_2_DSC_0152

5_Inle_2_DSC_0161

5_Inle_2_DSC_0166

5_Inle_2_DSC_0182

5_Inle_2_DSC_0190

5_Inle_2_DSC_0224 

Le site "des 108 stupas creux"...

5_Inle_2_DSC_0344

5_Inle_2_DSC_0346

5_Inle_2_DSC_0361

5_Inle_2_DSC_0363

5_Inle_2_DSC_0368

5_Inle_2_DSC_0455-Modifier 

Dans le monastère Nga Hpe Chaung :

5_Inle_2_DSC_0481

5_Inle_2_DSC_0521

Un coucher de soleil sur la plage de Ngapali...

6_Ngapali_DSC_0554

Pour finir, Yangon (Rangoon) : un immense Bouddha couché dans la pagode Kyaukhtatgyi, et la célèbre pagode Shwedagon (1er lieu sacré en Birmanie) et ses quelques tonnes d'or abritant - dit-on - 8 cheveux du Bouddha...

7_Yangon_DSC_0611

7_Yangon_DSC_0619

7_Yangon_DSC_0629

7_Yangon_DSC_0636

7_Yangon_DSC_0641

7_Yangon_DSC_0644

7_Yangon_DSC_0646

7_Yangon_DSC_0648